Bidiblog

23 avril 2006

3 mois déjà !!!

Tu as déjà 3 mois mon coeur. Tu nous remplie de bonheur de d'amour.
C'est fou comme tu progresse et change vite.
En 3 mois tu as :
Tenu ta tête (très vite, vers 2/3 semaines)
Fais tes premiers sourirs (tu avais 1 mois et demi à peut près)
Attraper tes mobiles sur ton tapis d'éveil pour jouer (vers deux mois et demi.)
Tu adores faire des câlins à Papa et Maman, tu aimes faire des bulles avec ta bouche, tu n'es pas content quand ton bib n'est pas assez chaud, tu adores prendre ton bain avec Papa, mais tu n'aimes toujours pas que l'on t'en sorte et que l'on t'habille.
Tu as un doudou bleu qui ne porte pas encore de nom...
Tu aimes beaucoup faire des ballades en poussettes et en voiture, ça te berce et tu t'endores à chaque fois !
Papa et moi sommes fous de toi !!

Posté par Cathy92 à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 mars 2006

Ton faire-part.

Nous l'avons réalisé nous même et y avons joint un CDRom avec des photos de toi en diaporama :

fpnico11 nicolasinterieur5ji1

Posté par Cathy92 à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ta naissance...

nicolas_2

Lundi 16 janvier 2006.

Nous sommes chez nous à Asnières depuis la veille. J’ai insisté pour rentrer, j’avais envie d’être chez moi, avec mon homme. Le bébé n’étant de toute façon pas pressé (mon col toujours « pas propice » et mon loulou « bien haut » dans mon ventre).

Je suis sur le forum, j’ai mal à mes ligaments, pour changer. Doudou prépare à manger : Tomates mozzarella et Pizza surgelée.

Après le repas, je me sens un peu patraque : mal au ventre, gargouillis… Je vais me coucher. Doudou vient me rejoindre et d’un coup, une envie de vomir ! Doudou va vite chercher une bassine. Ce n’est pas le moment de faire une gastro… (Quand j’y pense, quelle jolie petite « gastro » )

Mardi 17 janvier 2006.

Je me rendors. Puis vers 1 heure du matin, je sens des douleurs dans le ventre qui sont régulières. Des douleurs un peu comme des coliques. Je ne sais pas si « c’est ça » ou si je fais bien une gastro. Mais si je suis malade, il faut que j’aille à la mater, la sage femme de mon cours de prépa à l’accouchement nous l’a bien conseillé. Je réveille Doudou pour lui dire que nous devrions aller à l’hôpital. Il se lève, se prépare. Je me lève aussi, et là, encore une envie de vomir… Je me prépare avec l’aide de mon homme, je ne suis vraiment pas bien je suis fébrile, pourtant, je n’ai pas de fièvre.
Heureusement, toutes mes affaires pour la maternité sont chez les parents de mon Chéri, donc nous pouvons partir tranquilles.

Il fait froid dehors, mais l’air frais me fait du bien. Le chemin se passe bien, j’ai mal au ventre, mais ça va… Nous décidons de passer chez ses parents pour prendre mes affaires « au cas où… ». Quand nous y arrivons, la lumière dans la cuisine est allumée : Sa maman a eu comme un pressentiment et est descendue boire un verre de lait chaud. Elle nous accueille, Doudou va chercher les valises et nous repartons. Je suis sortie de la voiture pour embrasser sa maman, du coup, j’ai encore une envie de vomir en repartant (désolée pour la personne devant chez laquelle j’ai vomi cette nuit là)

On arrive aux Urgences Maternité. On sonne : « C’est pourquoi ? » Je réponds que je crois que je vais peut être accoucher… On me demande mon terme et on nous ouvre, on nous dit de patienter quelques minutes. Une jeune étudiante sage femme vient me chercher et m’installe dans une salle de surveillance monitoring.
On ausculte mon col : Court, mais toujours assez tonic et surtout ouvert seulement à un centimètre. On me pose les capteurs du monitoring et celui des contractions. J’ai bien des contractions, mais assez faibles. On fait entrer mon Chéri. Une sage femme est venue pour lire les diagrammes et elle est allée voir l’interne de garde. Ils sont revenus tous les deux pour nous annoncer qu’ils allaient me garder parce qu’apparemment mon Loulou ne supportait pas très bien certaines contractions. Le rythme de son cœur chutait de temps en temps. Ils sont repartis pour délibérer de ce qui devait être fait.
Quelques minutes plus tard, le cœur de Nicolas s’est mis à ralentir, j’ai sonné pour faire vite venir quelqu’un. La sage femme est revenue et m’a dit : oui, en effet, nous allons donc devoir vous déclencher. Il devait être aux alentours de 3 heures et demi du matin.
Une infirmière pas très loquace est venue me poser le cathéter sur la main. On m’avait fait me déshabiller et on avait revêtu mon homme d’une casaque jaune.
Et nous avons attendu. En bruit de fond les battements du cœur de mon bébé qui de temps en temps ralentissaient… Il y a eu un défilé de sages femmes, élèves sages femmes, internes, tous venus pour voir l’état de mon col : pas d’évolution… Ouverture entre 1cm, 1,5cm.
On me dit que l’on va sans doute me poser du gel, puis que l’on va plutôt me déclencher au Syntocinon en intraveineuse, pour pouvoir contrôler les contractions et arrêter le travail si le bébé ne le supporte pas du tout.
Vers 7H00, je dis à mon Doudou d’aller se coucher chez ses parents.
J’attends, j’attends… On pose une sonde urinaire (au cas où…), un capteur crânien (pour le cœur du bébé qui bouge pas mal) et une sonde pour capter mes contractions. Nicolas continue de faire quelques belles chutes de rythme cardiaque, à chaque fois, je sonne, ça m’inquiète beaucoup.
On me propose de changer de position, de me mettre sur le côté, et là, « Pouf », je sens quelque chose de bizarre dans mon ventre et ça se met à couler entre mes jambes : Je perds les eaux.
Puis, vers 9h45, on me fait passer le Syntocinon, un quart d’heure plus tard, je commence à sentir les contractions dans le bas de mon utérus (comparable aux douleurs de règles, mais bien fortes.) Elles sont comme les a décrites la sage femme du cours de prépa à l’accouchement. Elle montent crescendo en intensité et redescendent puis disparaissent jusqu’à la prochaine. Je ne sais pas trop combien de temps s’écoule entre chacune, pas beaucoup, peut être 5 minutes, mais chaque contraction qui arrive est plus forte que celle qui vient de passer.

Au moment ou elle sont plus fortes, rapprochée et douloureuses (11 heures, à peu près), mon Chéri arrive, Je suis très heureuse de le voir, surtout à ce moment là. J’utilise bien la respiration que l’on a apprise, ça m’aide. Mon chéri me tient la main et me soutien. Les contractions augmentent comme ça jusqu’à ce qu’une sage femme vienne contrôler mon col (encore…) et me dise que l’on va appelé l’anesthésiste pour poser la péri (Ha !).
Quelques temps plus tard, l’anesthésiste arrive. Un Monsieur asiatique avec un accent prononcé. Concentré, mais sympathique et délicat. Il s’y reprend patiemment à 4 fois avant d’arriver à piquer juste là où il faut. Les effets sont rapide, chaleur dans les jambes, fourmillement dans les pieds, bien être. Je sens les contractions, mais plus la douleur. Je suis bien. J’espère que mon col va bouger vite fait !
Mon Chéri, sorti pendant la pose de la péri revient, je lui dis qu’il devrait aller manger et que je suis bien. Il part alors.

Je crois que j’ai dormi un peu. Il y avait toujours du passage pour venir fourrer les doigts dans mon vagin et vérifier l’état de mon col qui était à 3 dans l’après midi. Il a fallu replacer un capteur pour les battements du cœur de Nicolas 3 fois parce qu’il s’était décroché lors des examens du col (c’est une sonde avec un capteur que l’on fixe sur le crâne du bébé avec des petites griffes… Ca ne doit pas être agréable pour le bébé et c’est très désagréable pour moi.)

Puis on vient me dire que l’on arrête le Synto quelques temps, parce que le bébé se fatigue. Et puis on reprend pour voir si ça fait bouger mon col qui est parvenu à une ouverture de 4 cm. Mais là, je commence à sentir les contractions, enfin, la douleur. Je le dis à la sage femme, elle réinjecte un peu plus de produit, mais sans effet… Il est à peu près 20H, mon chéri arrive je lui dis que je sens les contractions. L’obstétricien de garde vient nous voir pour nous dire qu’il attend encore une demi heure pour décider de faire une césarienne parce que rien ne bouge plus et qu’en plus bébé est très haut placé. Je dis à mon chéri qu’il aurait autant bien pu nous dire qu’il allait me césariser parce qu’il n’y a aucune chance que cela évolue en une demi heure. Il a sans doute été mangé avant d’opérer...
La demi heure passe, l’obstétricien revient et m’annonce que l’on va me césariser. Il sort, je pleure. J’explique à mon Chéri que ça m’embête parce que je sais que l’on ne peut pas s’occuper du bébé comme on veut et être autonome pendant un moment (et la suite me montrera que j’étais loin du compte…). Mais je sais que je n’ai pas le choix, je suis fatiguée, mon bébé aussi, je veux que ça finisse et qu’on puisse se reposer tous les deux.
On me retire les capteurs.

Vers 21H, on me passe au Bloc. L’anesthésiste a du mal à croire que je ne sente pas les effets de la péri ave la dose qu’il vient de réinjecter. Mais je ne suis pas du tout anesthésiée. J’ai des contractions qui font mal, je sens les stimuli… Il pense que c’est « psychologique ».
L’obstétricien tire le champ opératoire et fais quelque chose sur mon ventre (je ne sais pas, j’espère qu’il n’avait pas commencé à m’ouvrir…), je hurle, ça fait mal ! Ils reconnaissent tous qu’en effet, je n’ai plus aucun effet de la péridurale et alors on m’annonce, 5 minutes avant de m’ouvrir, que l’on doit me faire une anesthésie générale. Je pleure, on me pose le masque, je dois respirer fort, on me pince la gorge, plus rien.

Je me réveille, j’ai encore le tube dans la gorge, on me le retire. On me dit que mon bébé va bien, je fais signe que je veux le voir. On me demande comment je vais, je vais bien, je veux voir mon fils.
On me met en salle de réveille, on me donne de la morphine pour la douleur. J’attends… Et enfin, on me dit que je vais pouvoir rejoindre mon fils et mon Chéri.
J’arrive dans la salle, mon chéri est là. On me pose mon fils contre moi en peau à peau. Je demande à mon chéri de le prendre un peu que je vois son visage, il me le montre et je le reprends sur moi, je suis bien, il est chaud, il est si beau. Mon chéri me montre une vidéo de Nicolas qui vient d’arriver du bloc dans sa couveuse. La puéricultrice me demande si je vais bien, que je n’ai pas mal, Je réponds : «Oui, mais je m’en fous».
Mes souvenirs sont très flous… L’infirmière muette de la veille vient faire je ne sais quoi…
On me ramène dans ma chambre (une chambre double). Je suis très fatiguée et je regarde mon bébé. Mon chéri est toujours là, mais je ne me souviens pas bien. Il vous racontera si il y a des choses à dire.
Je sais que l’on m’a demandé si je voulais que l’on prenne mon bébé à la nursery, j’ai dit Non. Et je l’ai regardé aussi longtemps que mes paupières sont restées ouvertes. Je me suis réveillée plusieurs fois dans la nuit pour regarder mon bébé. C’est incroyable d’avoir la possibilité de « faire ça » : Un petit être humain, une personne. Je me demande encore si ce n’est pas un rêve tellement c’est beau.


nicoavatar

Posté par Cathy92 à 19:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Echographie du 7eme mois

Nous avons passé l'écho du 7eme mois hier, tout va très bien !! Un bébé pile dans la norme, avec de grande jambe (qui présage un grand petit bonhomme !)
Un développement parfait.
Nous avons rendez-vous le 30 novembre prochain pour une dernière écho plus poussée. Mais tout est déjà parfait !!

Le 30, il nous a été confirmé que tu étais toujours en aussi bonne santé que possible et que tu te développais très très bien... Nous t'attendons tranquilement maintenant !

Posté par Cathy92 à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ton nid !

Nous avons profité de ce jour férié pour faire nos tous premiers achats pour toi. Nous avons acheté un nid d'ange et le tour de lit assortit (bleu ciel avec des étoiles bleues nuit, brillantes, et des petits garçons brodés dessus). Un mobile avec des petits oursons beige blancs et bleus qui font une farandole de sommeil. J’aimerai trouver pour toi un mobil ou une peluche musicale qui joue « Lulaby » de Brahms, comme j’avais quand j’étais petit bébé. J’aime beaucoup cette mélodie.

Nous avons aussi choisi la poussette que Paddy offrira pour toi.

J'ai adoré papotter avec les vendeuses et écouter leurs conseils, qu'est ce que c'est agréable de préparer ton arrivée !!

Nous allons bientôt installer ton petit coin rien qu'à toi. Nous n'avions que très peu de choses jusqu'à présent. Mais tu arrives tout bientôt et je suis excitée et heureuse, il y a tellement de choses auxquelles nous devont penser pour t'accueillir !!
Je vais préparer ton nid et choisir des choses avec tout l'amour que j'ai pour toi, mon Coeur !

klassik_ash_new1





Nous avons acheter ton lit aujourd'hui. Nous n'avons pas encore ton matelat, nous allons t'en choisir un très confortable grace à Sev' la commerciale du "bon dodo"...

Papa a quand même installé ton mobile.
Sushi était bien curieuse avec toutes ces nouveautés, elle se demandait bien à quoi cela devait servir !!
Tu vois, dans les premiers mois, tu seras tout prêt de Maman et Papa !

ch22
 

Voici ta table à langer. C'est papa qui a monté ta chambre !! Il a fait ça bien, et il a tenu à ce que je reste dans le coin pour le regarder faire (il est trop fort, ton Papa !!).
Il faudra que l'on achète le tapis de change pour poser dessus. Mais c'est déjà sympa !!

ch1

Et nous avons reçu pour noël cette baignoire, de la part de tonton Laurent et tata Céline, où tu prendras tes bains...

bain1

Posté par Cathy92 à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Basketball Baby !!

Ton papa est très content que tu sois un petit garçon, car il veut absolument t'initier aux joies du Basket ball !! Tu vas sans doute recevoir tout un tas de ballons et de paniers de sa part...

Mais sois gentil, quand tu seras plus grand, et Papa plus vieux, laisse le gagner, de temps en temps...

2045837

Posté par Cathy92 à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fille ou Garçon ?

J'avais rendez-vous pour mon écho morpho le 2 septembre dernier. Mon chéri et moi étions en villégiature chez ses parents pour la semaine et j'avais bataillé ferme pour dégoter un centre d'imagerie médicale dans le coin.
Je trouvais un cabinet privé, soit, je pris rendez-vous.
Le matin de l'écho, Chéri et moi étions surexcités. La perspective de voir notre bébé après plusieurs longues semaines, de voir comme il avait grandi, qu'il allait bien et de connaître son sexe, nous trépignions d'impatience !
Comme la secrétaire me l'avait dit au téléphone, je bu plus d'un litre d'eau une heure avant de me rendre au rendez-vous.
Le chemin et l'attente (assez brève) au cabinet furent une torture !! La vessie pleine au bord de l'explosion...
Enfin, la secrétaire m'installa dans la salle d'examen qui paraissait "vieillot". Quelques longues minutes après, je vis entré un vieux monsieur (qui accusait bien les 75 ans...). Il me regarda, allongée là sur la table d'examen comme si j'étais une baleine échouée ou quelque chose dans ce genre (regard mêlé d'effrois et de surprise...) et avant de dire "bonjour" (la moindre des politesse), me lance :
"On ne vous a pas fait maigrir avant ?"
Je réponds interloquée que je n'ai demandé l'avis de personne avant de faire mon bébé...
Il reprend qu'il ne sait pas si il pourra travailler au vu de l'épaisseur de la couche graisseuse...
Mes échos précédentes étant parfaitement claires, je lui réponds que si son matériel est valable, ça devrait être possible (je fulminais à l'intérieur !!)
Après quelques tentatives qui lui permirent seulement de conclure que mon bébé était "vivant" (je cite) parce qu'il bougeait beaucoup, il ne pu rein voir de plus.
Je lui stipulais qu'en l'occurrence, je savais que mon bébé était vivant puisque je le sentais bouger depuis plusieures semaines déjà... Il fut surpris (dubitatif) que je le sente bouger... c'est quand même dans mon utérus que ça se passe !!!
Il décida de tenté une écho par sonde vaginale (ce qui me permit d'aller soulager ma vessie...) ne vit rien de plus, mais ne manqua pas de me faire mal au passage !!
C'en était trop. Je dis que ça suffisait et il me concéda que l'examen était un échec et qu'il ne me serait donc pas facturé. Il n'aurait plus manqué que ça !!
J'étais furieuse et inquiète, car je n'avais rien pu apprendre sur mon bébé et sa santé.
Mon chéri, qui n'avait pas assisté au massacre, m'accompagna pour prendre un rendez-vous en directe dans un centre d'imageries médicales qu'il connaissait dans le coin.
J'expliquais mon cas à la dame qui nous accueillit, elle parut choquée par mon histoire et m'assura que nous ne rencontrerions pas ce problème chez eux.
J'avais donc rendez-vous une semaine plus tard (le jour même de mes 30 ans).
Ce matin là, rebelote, on boit son litre d'eau une heure avant le rendez-vous. L'attente est plus longue, mais sympa à discuter avec d'autres futures mamans qui attendent leur tour pour l'écho.
Mon Chéri est admis de suite dans la salle d'examen avec moi. J'explique mon cas au médecin qui va faire l'écho, il me dit qu'il va voir ce qu'il peut faire. Très vite, il me rassure : Vous avez une qualité de graisse parfaite, elle ne gène absolument pas le passage des rayons.
Il nous montre notre bébé sous tous les angles, ses membres, son dos, son ventre, son visage, mais aussi ses organes, vessie, estomac, coeur, cerveau... le tout étant absolument parfait et se développant très bien.
Je demande "Il va bien alors ?". Le médecin répond : "Il va très bien !"
Je demande alors si l'on peut voir son sexe. Le médecin cherche très peu de temps et montre l'entre jambes de notre bébé. Je pense distinguer quelque chose. Pour moi, ce sont des tous petits testicules. Je dis "Alors ?". "Pour moi, 90% sûr que c'est un garçon" répond le docteur.
Un petit couillu. Mon Chéri et moi sommes tout émus !!
Le médecin repasse plusieures fois et fini par conclure que c'est définitivement bien un petit gars.
Nous repartons avec le sourire scotché !! Prévenons tout le monde, fiers comme tout !!
Nous avons en suite fêté mon anniversaire au restaurant chinois. J'ai eu le plus beau des cadeaux du monde pour mes 30 ans !!!

 

filleougars

140_f_25569_pjbcd9ay80wghiso3z1xhdvapq0st3

Posté par Cathy92 à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Angoisses de future maman...

Alors que je vais bientôt, (d’ici 3 jours), passer mon écho morpho (j’en suis à mon 4ème mois de grossesse et des poussières), j’ai des angoisses incontrôlables au sujet de mon bébé… Je suppose que c’est le lot de toutes les futures mamans du monde, qu’il faut en passer par là… J’imagine que je fais beaucoup trop attention à toutes les choses que je peux entendre à propos de grossesses pathologiques, de problèmes concernant les bébés…

Ce sentiment est très étrange. Je crois bien ne jamais avoir eux aussi peur pour quelqu’un.

Je souhaite vraiment que tout aille bien.

Nous allons pouvoir demander le sexe de notre bébé, mais à vrai dire, ce qui me préoccupe vraiment, c’est d’être rassurée sur son développement, qu’il ou elle aille bien !!

 

Posté par Cathy92 à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Faites des enfants, qu’ils disaient !!

Attendre un enfant, symboliquement, c’est merveilleux, magique, renversant…

Mais techniquement c’est aussi :


    * Avoir la poitrine au bord de l’explosion, l’impression que les bouts de seins sont à vif (on ne dort pas sur le ventre, ça fait mal, le contact du tissus sur les tétons, ça fait mal, mettre son soutif, ça fait mal, le retirer, ça fait mal !!!)
    * Attendre d’avoir presque 30 ans pour connaître les joies d’une poussée d’acné sur le visage…
    * Avoir des nausées fulgurantes après s’être bêtement vantée que l’on n’en voyait pas la queue d’une… (7eme semaine)
    *  Faire des petit malaises (chutte de tension, hypoglycémie…)
    * Avoir l’impression que sa vessie est trop pleine et courir la vider alors qu’il n'en sort que quelques gouttes (de      préférence 15 fois par nuit…)
    * Avoir la joie de sentir les nausées disparaître, mais redescendre de son nuage car ceci est accompagné d’une panne de fonctionnement du transit…
    * Etre encore plus sensible qu’avant, pleurer pour tout, pour rien (rire pour les mêmes raisons)…
    * Avoir une libido vraiment fluctuante (de préférence vers le bas…)
    * Avoir toujours vécu auprès de chats, leur avoir fait moult câlins, s’être fait griffer à diverses reprises, avoir changer forces litières, et ne pas être immunisée contre la toxoplasmose… Donc se faire pomper un chouillat de sang tous les mois de la grossesse.
    * Faire faire « tilt » au pèse personne de sa gynéco au 3ème rendez-vous, donc ne pas subir la torture de la      pesée mensuelle.



(Tout ça est bien réel, mais c’est de l’autodérision, c’est juste pour rigoler !)

 

Posté par Cathy92 à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Love Cat !!

Nous avons découvert que notre petite chatte Sushi qui a un peu plus de 2 ans est en fait une végétarienne qui sommeille... Cette petite demoiselle préfère les asperges, concombres, salades, melons et autres frites à tous les poissons et viandes du monde... Elle mange pourtant ses croquettes sans rechigner... Mais si l'on veut lui faire plaisir, mieux vaut lui donner un morceaux de feuille de salade qu'une boulette de boeuf...
Ha ! La belle vie qu'est la sienne... Avec les beaux jours, elle squatte le balcon allongée tranquillement sur le transat à l'ombre du parasol. Quelle vie de chat !!

Doudou est moi sommes de vrais adorateurs de ces petits félins domestiques si intelligents et attachants. Sushi est issue d'une portée de 4 chatons, tous des mâles, sauf cette petite demoiselle. Sa mère a été empoisonnée alors que sa portée n'avait qu'une petite semaine. Nous avons donc recueilli les chatons, les avons nourris au biberons et fait leur éducation du mieux que possible. Ils ont tous bien grandi. Lorsqu’ils ont été sevrés, nous avons confié 2 petits mâles à la SPA qui les a placé dans la matinée qui a suivie. Une amie de ma mère a adopté un petit mâle, Sushi était réservée pour l'anniversaire de mon Doudou. Elle était son cadeau pour ses 29 ans.

transatcopie
Je crois qu'elle est parfaitement heureuse avec nous. Nous faisons notre possible pour qu'elle le soit. C’est une adorable petite chatte, douce, coquine, bavarde, très joueuse qui nous apporte beaucoup de joie et pas mal de fous rires !

Posté par Cathy92 à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]